02/07/2014

PRISE DE PAROLE ASSEMBLEE PLENIERE – Réforme territoriale

 

region-ra.jpg

Voici le texte de mon intervention en assemblée plénière du Conseil régional de Rhône-Alpes ; trois minutes m'ont été imparties.

Je m’exprimerai trois minutes au nom des mouvements régionalistes de France ; Bretons, Alsaciens, Corses, Basques, Catalans du nord, Occitans et Savoyards.

Les régionalistes défendent des régions fortes de leurs compétences, donc plus autonomes et souhaitent une organisation plus fédérale pour la France ;

M’étant longuement exprimé sur la réforme dans une note qui a été adressée à chacun de vous par mail, je vais parler ici du sort qui est réservé à la Savoie.

 

La SAVOIE :

Rappel historique : au moment de l’annexion (1860), les émissaires de la Savoie obtiennent la promesse de l’empereur qu’on ne touchera ni à leur Cour d’appel, ni à leurs départements.

En 1972, on leur force la main des Savoyards pour se noyer dans une grande région RA.

Le 4 juin 2014, les Savoyards ont appris le découpage de la France par la voix monarchique, avec, pour conséquence, une dissolution de leur territoire dans une région encore plus vaste (67000 km2, plus grande que 21 Etats européens).

La suppression des départements sera l’étape ultime qui  fera disparaître la notion même de Savoie puisqu’il n’y aura plus de collectivité qui portera ce nom.

Les Savoyards seront devenus des « rhônalpin-auvergnats » et habiterons bien en territoire « rhônalpes-Auvergne ».

Il en sera de même pour l’Alsace qui ne sera plus une région ni même un département et la région Bretagne aura disparu au profit de grand ouest.

Comment faire disparaitre les territoires qui ont encore une identité en les siphonnant vers l’intérieur !

Valls a montré à maintes reprises son opposition au régionalisme. Il vient de déclarer qu'il ne «vise pas à faire revivre des identités» mais à donner «la priorité au développement économique» ; comme s’il y avait opposition entre les deux !

Un Savoyard peut-il imaginer que la Savoie va disparaître ? Evidemment NON.

Le Mouvement Région Savoie que je préside existe depuis 40 ans, depuis la création de Rhône-Alpes dans laquelle les Savoyards ont été entrainés malgré eux.

Je le dis dans cette enceinte : il est temps, il est impératif que les Savoyards, avec leurs élus, trouvent une solution pour empêcher la disparition de la Savoie ?

Beaucoup de départements veulent pouvoir choisir leur région de rattachement. L’option de quitter sa région ne leur sera pas donnée : c’est l’Etat qui décide (enfin, sauf quand deux personnalités lyonnaises se mettent d’accord pour absorber le Rhône, et encore, pas en entier !)

Aussi, puisque la Savoie n’aura plus d’existence, puisque la Région Rhône-Alpes sera réduite à la portion congrue et qu’elle va chercher son salut chez les auvergnats, nous faisons une proposition claire : remplacer l’idée d’une maxi-région ingérable (RAA) de 7,6 millions d’habitants par deux régions et deux métropoles déjà créées.

La Région Savoie serait la plus grande des régions de l’arc alpin et la région Rhône-Auvergne serait elle aussi largement « à taille européenne » puisque cette notion ne signifie rien.

Les deux métropoles de Lyon et de Grenoble sont déjà créées.

Ce matin Bernard Accoyer a fait une autre proposition : créer une Métropole Savoie ! Outre le fait que ce serait une métropole quelque peu montagneuse, elle aurait sans doute pour avantage de ménager la possibilité pour un Savoyard de devenir président de Rhône-Alpes-Auvergne !

Valls a sans doute oublié la phrase de F. Mitterrand qui disait en 1981 :« La France a eu besoin d’un pouvoir fort et centralisé pour se faire. Elle a aujourd’hui besoin d’un pouvoir décentralisé pour ne pas se défaire » ?

François Hollande disait en mars 2013 « Le temps est venu de laisser plus de liberté aux collectivités, y compris pour imaginer des configurations adaptées à la réalité des territoires »

N’est-ce pas ce que nous proposons ?

16:29 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.