30/04/2014

Statut de résident : la Corse l'a voté. La Savoie doit s'en inspirer.

dscn9608.jpg

Chamonix, le 26 avril 2014

Les effets de la spéculation immobilière dans les secteurs de forte pression touristique sont très pénalisants pour les populations locales.

L'accès au logement et à la propriété foncière sont devenus inaccessibles aux revenus les plus modestes, aussi bien que pour les classes moyennes.

Dans ce contexte, la collectivité territoriale de Corse a adopté, ce 24 avril, une position visant à doter les populations locales d'un statut de résident, afin de pouvoir mettre en place des dispositifs favorables à ceux qui vivent et travaillent au pays. Une démarche semblable est nécessaire en Savoie, tout du moins dans les zones les plus concernées.

François ALFONSI, eurodéputé sortant, tête de liste de Régions et Peuples Solidaires dans la circonscription Sud-Est, accompagné de deux de ses colistiers du Mouvement Région Savoie, Laurent BLONDAZ, et Noël COMMUNOD, ont tenu symboliquement une conférence de presse le samedi 26 avril à Chamonix, lieu emblématique, où il est devenu impossible même pour les populations originaires du lieu de trouver à se loger dans des conditions compatibles à leur revenu.

De ce fait la proportion de résidences secondaires explose, et la population permanente diminue inexorablement, ce qui menace les équilibres indispensables à la région.

Le Mouvement Région Savoie a décidé de mener campagne pour un statut de résident en Savoie, qui s'inspirera aussi des mesures appliquées aux communes suisses et autrichiennes pour lutter contre ce même phénomène.

La Savoie ne peut rester inerte sauf à perdre son âme. Les lois actuelles favorisent la spéculation, au lieu d'aider les populations résidentes. Il faut que cela cesse. Et il y a urgence car la montagne savoyarde est menacée de dépossession.

Le Mouvement Région Savoie,
et François Alfonsi

14:32 Publié dans Actualité régionaliste, Logement | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.