26/11/2012

Appel au président de la République française

tunnel.jpgDans mes articles précédents, j'ai énuméré les raisons pour lesquelles je m'oppose, en tant que président du MRS, à la réalisation pharaonique que constitue le Lyon-Turin ferroviaire ; je demande solennellement au Président de la République de ne pas engager le pays dans ce projet inutile et coûteux. En effet :

  • La représentation nationale n'a pas été consultée sur la ratification de l'accord du 30 janvier 2012

  • Ce projet n'a pas été évalué par la commission indépendante comme l'a demandé par 2 fois la Cour des Comptes.(Pourtant dans son référé publié le 5 novembre, la Cour des Comptes révèle que le Lyon Turin, qui a fait l'objet d'un accord le 29 juillet 2001, était valorisé à 12 Milliards d'€uro alors qu'il est aujourd'hui valorisé à plus de 26 Milliards d'€uro.)

  • Le même accord prévoit que ce projet doit voir le jour à la saturation des lignes existantes qui sont aujourd'hui utilisées à moins de 20 % de leur capacité (article 1 Accord du 29 janvier 2001). La situation actuelle s'est donc substantiellement dégradée au regard de celle qui a prévalu à la ratification de cet accord il y a plus de dix ans avec une augmentation du coût d'au moins 14 Milliards d'euros et une absence totale de saturation des lignes existantes.

  • La Coordination des opposants au Lyon Turin s'inquiète d'un appel au Président de la République de la Transalpine (société de lobbying) et de quelques dizaines de parlementaires, l'incitant à engager le pays sans que la représentation nationale n'ait été consultée sur la base d'un accord dont les termes ont substantiellement été modifiées avec pour conséquence un déficit public accru.

  • Il y a urgence à mettre en œuvre rapidement les mesures que nous proposons sans attendre encore 15 ou 20 ans une hypothétique ligne qui ne se justifie pas au regard de son utilité sociale.

Au total, les trois mesures que nous proposons permettent de transporter :

  • 1.200.000 camions sur les trains sur la ligne existante

  • 700.000 camions sur la voie maritime

  • 270.000 camions économisés avec le programme d’optimisation

Nos trois propositions couvrent un besoin de 2.170.000 camions ET peuvent être mises en œuvre dès maintenant, sans attendre 15 ans de procédures et de chantier destructeur tel que le proposent les promoteurs du Lyon-Turin.

La MRS demande à Monsieur le Président de la République de ne pas prendre seul une telle responsabilité, préjudiciable à tous les contribuables qui devraient garantir des prévisions fantaisistes et irréalistes comme l'a parfaitement démontré la Cour des Comptes.

Enfin, le 13 novembre 2012, j’ai déposé, avec un responsable de la coordination, une demande d’annulation de l’enquête publique des accès français auprès du préfet de Savoie, coordonnateur pour le Lyon Turin.

N.B.: La présente note reprend les arguments de la coordination des opposants au Lyon-Turin dont le MRS fait partie depuis sa création.

Veuillez consulter le dossier de synthèse de nos arguments contre ce projet, et vous inscrire sur la page Facebook « Stop au Lyon turin pharaonique », de Christian Œil + 1 DVD. 

URGENCE :

pour manifester contre ce grand projet inutile, pharaonique et catastrophique pour la Savoie notamment, venez participer à l’avant sommet que nous organisons à Lyon le vendredi 30 novembre (à partir de 16 h) et samedi 1° décembre (toute la journée), juste avant le sommet franco-italien Monti-Hollande du 3 décembre. 

20:18 Publié dans France, Italie, Transports | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.