15/11/2012

Régionalisation et budget

rhone-alpes.gifDepuis 1972, année de la création des régions en France, nombre de Savoyards se sont élevés contre la création d’une région Rhône Alpes, sans grande signification, sans les atouts de la proximité. Les élus étaient alors très nombreux à plaider pour une région Savoie à part entière, mais le mal était fait. C’est à cette époque que s’est créé le Mouvement Région Savoie (MRS).

Depuis des années, on parle en France de régionalisation sans vraiment la faire. Depuis des années, on parle en Savoie de Région Savoie ou de fusion des départements en une collectivité unique avec les compétences d’une région. Or, nous constatons une désintégration de nos territoires sous les coups de boutoir de Lyon, Grenoble et Genève. C’est maintenant qu’il faut réagir.

La Cour des comptes a tiré la sonnette d’alarme à deux reprises sur l’état des comptes de la France Pour le MRS, comme pour tous les partis régionalistes, le rééquilibrage des comptes publics doit passer par une nouvelle étape de la décentralisation, liée à une réforme d’ampleur de l’Etat, la régionalisation, incluant plus de fédéralisme au niveau européen.

Dans le budget prévisionnel de l’Etat pour 2013, le pôle « Administration générale et territoriale de l’Etat » représente 70 milliards d’€. 34% de cette somme est, selon le rapport de la Cour, consacré à des « dépenses de fonctionnement », soit 23,8 milliards ! Europe, Etat, Région, Département… on compte aujourd’hui 7 niveaux administratifs dans notre pays, un record ! Les réticences des élites politiques et administratives à abandonner leur tradition jacobine n’ont jamais permis aux vagues de décentralisation successives (1982, 2004) de revêtir l’ampleur significative qui aurait conduit à la fin de l’enchevêtrement des compétences, des postes et des services administratifs.

Mais si la cour des comptes souligne le gouffre à argent public que constitue notre Etat hyper centralisé, elle dénonce aussi la gabegie des grands projets inutiles à la mode du siècle dernier, celui de la croissance. Pour le siècle qui a débuté, toutes les analyses disent que le modèle d’un monde en croissance économique est terminé. Les grands projets d’infrastructures, sans croissance, seront les accélérateurs du déclin. Or, il se trouve que le plus grand de ces projets concerne particulièrement la Savoie : Le Lyon Turin, projet à 30 milliards d’euros, parfaitement inutile, construit sur une série de chiffres faux et de mensonges.

Régionaliser, c’est permettre que la décision se prenne au plus proche des citoyens. C’est conduire des politiques publiques par et pour les populations locales. L’Etat français a tout le potentiel pour avoir des comptes équilibrés, il doit plutôt apprendre à mieux gérer ses richesses. En se concentrant sur des fonctions régaliennes, en déléguant les politiques de développement local aux régions et en assurant la seule péréquation entre chacune d’entre elles, le nombre de doublons entre administration d’état et administrations territoriales se verrait drastiquement réduit, pour une efficacité bien plus grande et sans réduire la qualité du service rendu au public. En quelques années à peine, par une seule réforme territoriale, la France renouerait donc avec l’équilibre de ses comptes, sans que la charge en soit transmise aux ménages.

09:09 Publié dans France, Régionalisation | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Aujourd'hui nous voyons très bien que la France s'enfonce dans une récession, que la dette publique augmente et surtout que le déficit de France ne cesse d'augmenter d'année en année, c'est pour cela qu'il y a des groupes comme le mrs ou même des groupes savoisiens comme le MCSE qui eut veule tous sortir de la France ( ce désannexé) et ainsi pouvoir choisir eux-mêmes de ce qu'ils veulent faire sur leur territoire et non paris qui viennent mentir aux Savoyards sur des projets qui vont coûter des milliards et dont une partit de la population locale vas devoir payer une partie du projet alors qu'eux non rien demander !

Vive le pays de Savoie libre de la france et de ca dette !

Écrit par : Franck savoyard | 18/11/2012

Aujourd'hui nous voyons très bien que la France s'enfonce dans une récession, que la dette publique augmente et surtout que le déficit de France ne cesse d'augmenter d'année en année, c'est pour cela qu'il y a des groupes comme le mrs ou même des groupes savoisiens comme le MCSE qui eut veule tous sortir de la France ( ce désannexé) et ainsi pouvoir choisir eux-mêmes de ce qu'ils veulent faire sur leur territoire et non paris qui viennent mentir aux Savoyards sur des projets qui vont coûter des milliards et dont une partit de la population locale vas devoir payer une partie du projet alors qu'eux non rien demander !

Vive le pays de Savoie libre de la france et de ca dette !

Écrit par : Franck savoyard | 18/11/2012

Les commentaires sont fermés.